Retour en classe pour les plus jeunes élèves après trois semaines de coupure !

Après trois semaines de somnolence, l’école de Grézolles a retrouvé son activité : les enfants ont repris le chemin de leur classe et leurs parents peuvent retrouver un peu de « normalité » dans leur quotidien. Comment ont-ils vécu le confinement et que pensent-ils de la reprise ?

La famille Vatan vient de s’installer à Saint-Julien-d’Oddes. Une fratrie de trois enfants : un lycéen, une collégienne et Alison, une élève de cours élémentaire qui a découvert sa classe grézolloise pour la première fois ce lundi. Sa maman témoigne : « C’est très important de retrouver un rythme scolaire au sein d’une cohorte de copains, encore plus dans notre cas. C’est indispensable pour nos enfants, en tant que nouveaux arrivants, d’avoir des contacts avec d’autres enfants du secteur pour se faire un noyau d’amis et s’intégrer à la vie du village. Les deux grands devront attendre la semaine prochaine pour retrouver le chemin du collège et du lycée… »

Pour Lionel Gaudard, papa de deux garçons scolarisés à Grézolles et Saint-Julien-d’Oddes : « Je suis très heureux que les enfants puissent retourner à l’école, et eux sont très heureux de retrouver leurs copains et de renouer avec leurs habitudes d’écoliers.

La fermeture des établissements scolaires était sans doute nécessaire mais l’organisation n’est pas forcément simple pour les familles : il nous a fallu jongler entre vie professionnelle et travail scolaire des enfants, et les grands-parents ont été beaucoup mis à contribution.

J’espère que les enfants vont pouvoir terminer leur année scolaire… On a toujours peur que ça recommence, d’autant plus que de nombreux cas de Covid-19 se déclarent encore autour de nous, notamment à l’usine… »

Mylana et Romain, deux élèves scolarisés en cycle 3 à Saint-Julien-d’Oddes témoignent également à la descente de leur bus : « Ça n’a pas forcément été facile de retrouver le rythme après cette longue coupure de trois semaines. Mais c’est très bien de retrouver les copains et c’est plus facile de travailler en classe que de faire son travail en distanciel à la maison. »

Des avis unanimes pour saluer la réouverture des classes, avec toujours la conscience qu’il est indispensable de respecter scrupuleusement les gestes barrière afin que chacun soit protégé au mieux…